Repères, cahier de danse # 37  
Quelle revue pour la danse en 2016 ?

 
En 2003, de sa lointaine cousine Adage, initiée par Michel Caserta, naissait la revue Repères, cahier de danse, dont j’ai dirigé la publication dès 2010. Pendant ces 13 années, des numéros thématiques ont dressé un portrait dynamique de la danse en train de se fabriquer. Suite au choix de s’envoler vers d’autres horizons de Marie Glon, qui en fut la précieuse rédactrice en chef, la revue questionne son histoire et son présent, et de façon plus générale revient sur l’histoire des revues de danse.
Repères, cahier de danse est né du désir de développer une culture chorégraphique et de celui d’un lieu pour la danse. La pensée pour la danse est indissociable de ses acteurs et des mises en mouvements qu’ils suscitent. Au fil des années, des comités de rédaction se sont constitués, le projet initial s’est précisé.
Dès 2010, j’ai fait le choix de ré-identifier la revue dans les murs du Centre de Développement Chorégraphique à la Briqueterie. Elle a pris des couleurs, le graphisme s’est affirmé en relation avec la communication et la signalétique du lieu. Donner la parole aux danseurs mais aussi aux artisans de l’ombre, prendre des risques, se souvenir, certains numéros se sont saisis de l’actualité, à l’occasion de la Belle Saison Enfant ou à l’occasion des programmations de la Biennale, Sorcières en 2013 ou Entre en 2015. La revue n’est pas « hors sol » et recherche constamment son point d’équilibre entre ses indépendances, ses désirs et ses nécessités. Que tous ceux qui ont participé à cette aventure éditoriale soient ici chaleureusement remerciés.
En 2016, Cédric Chaory a assuré la rédaction en chef de ce chantier de réflexion pour lequel un nouveau comité de rédaction s’est constitué. Nous voulons continuer à inventer une revue qui parle à une communauté de la danse élargie, à ce public de curieux, que nous espérons plus nombreux et mieux mobilisés.
Ce numéro de transition ouvre de nouvelles voies qu’il nous tarde de partager avec vous, lecteurs. La danse a besoin de plumes et d’engagement pour qu’elle fasse de son édition un sport de combat.
 Daniel Favier
 
Ce numéro est dédié à Fabrice Dugied
Fabrice Dugied, chorégraphe, nous a quitté le 4 avril dernier. Il avait réalisé « La collection Lise B » en hommage à Lise Brunel, sa mère, critique et journaliste de danse, pour la 18e édition de la Biennale nationale de danse du Val-de-Marne.



SOMMAIRE
bulletin d'abonnement 
 

Repères sur Repères
par Laurent Sebillotte
 
Penser, vivre et faire le corps de la danse
par Lise Saladain

Repérer les évidences : notes sur Repères, cahier de danse
par Marie Glon et Myrto Katsiki
 
Repères comme outil pour les artistes
par Myrto Katsiki
 
La danse passée en revue : une histoire
par Cédric Chaory
 
La leçon des Saisons
par Philippe Verrièle
 
Ballroom, une utopie qui dure
par Aurélien Richard
 
Foreign magazines
par Angela Conquet et Alexia Psiarolis
 
Les centimètres manquants : Inaboutie culture de la danse
par Christophe Martin
 
Quelle serait la revue idéale pour la danse ?
par Annie Bozzini , Irène Filiberti, Jessica Piris, Maguy Marin, Jean-Christophe Paré, Robin Guivarch’, Cathia Engelbach, Laura Antonietto
 
Une nouvelle génération ou quand l’action (re)devient soeur du rêve
par Christine Maupetit et Marie Pons
 
Donner forme au fond
entretien avec Maud Guerche


couverture : Montage photos réalisé par Maud Guerche