Marche pour huit poppeurs

2012 – 60'

 

PROMENADE OBLIGATOIRE est une traversée ininterrompue dans le sens de la flèche du temps, qui porte une réflexion sur les différents états possibles d’ « être ensemble » dans une société toujours en mouvement.

 

De la masse compacte aux assemblages moléculaires, de l'ordre idéal aux allures de parade militaire à la différenciation, les danseurs sont plongés dans une succession d’états évanescents. Ils composent une matière mouvante douée d’une mémoire collective, dont les évolutions passées ressurgissent de manière cyclique, se confrontant à l’oubli, au désir de créer et à l’instinct. Dans cette frise chronologique vivante, l’homme lutte tour à tour contre le déterminisme et contre son propre enfermement.

 

Dans Nous autres d’Ievgueni Zamiatine, la promenade obligatoire est une marche en rang quatre par quatre, où l’état de synchronisation représente une victoire face à l’incertitude de la nature. « Pourquoi la danse est-elle belle ? Parce que c’est un mouvement contraint, parce que le sens profond de la danse réside justement dans l’obéissance absolue et extatique, dans le manque idéal de liberté. » Ievgueni Zamiatine – Nous autres (1920)

 

Le popping : Les huit danseurs de PROMENADE OBLIGATOIRE sont des poppeurs. Le popping est une des spécialités de la danse hip-hop. Cette technique est basée sur les isolations musculaires, les dissociations, le travail des lignes et des formes brisées, et les états de corps. L’idée de rupture et de contraste est essentielle : mouvements fluides et relâchés alternent avec contractions et blocages.

 

Chorégraphe Anne Nguyen

 Assistante chorégraphe Magali Duclos

 Interprètes Cintia Golitin, Claire Moineau

Blondy Mota-Kisoka,Sacha Négrevergne,

Jessica Noita, Matthieu Pacquit,

Rébecca Rheny, Mélanie Sulmona

 Musique (création originale) Benjamin Magnin

 Création lumière Ydir Acef

 

Avec le soutien de : l’aide à la production d’Arcadi ; l’ADAMI ; le Conseil Général du Val-de-Marne.

 

Coproductions : Parc de la Villette ; Centre de Danse du Galion d’Aulnay-sous-Bois ; Les Théâtres Charenton – Saint-Maurice ; Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines (Fondation de France - Parc de la Villette, avec le soutien de la Caisse des Dépôts et l’Acsé) ; Centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne ; CCN de La Rochelle / Poitou-Charentes ; CCN de Créteil et du Val-de-Marne / Cie Käfig - dans le cadre de l’accueil studio.

 

Avec le partenariat de : Centre national de la danse - mise à disposition de studio.

 

La compagnie par Terre reçoit l'aide à la compagnie de la DRAC Ile-de-France, le cofinancement de la Région Ile-de-France et l'aide au fonctionnement du Conseil Général du Val-de-Marne.

 

www.compagnieparterre.fr