Né du désir de construire un cadre pour faciliter des rencontres, ouvrir un espace de recherche et de découverte dans lequel les artistes puissent partager, reconquérir un temps de réflexion et un espace totalement vierge de toute obligation de production,
ce programme d’échange entre la France, l’Italie et le Japon initie la première collaboration entre La Briqueterie et le Japon.

Trois chorégraphes, Teita Iwabuchi, Giorgia Nardin et Satchie Noro, vont s'immerger dans les différents contextes sociaux, culturels et artistiques que révèle chacun de leur pays pour explorer de nouvelles possibilités créatives. Le dialogue avec les publics est considéré ici  comme partie intégrante du processus de recherche artistique. Des questionnements liés à l’identité, à des expériences de vie transculturelles, à l’héritage culturel, forment la base de leur collaboration artistique.