Combien de danseuses telle Alicia Alonzo ont-elles pu œuvrer loin avant dans l’âge ? Combien de Kazuo Ohno, l’histoire de la danse a-t-elle gardé en mémoire ? Au-delà de l’audace que représentent leur parcours, la longévité de leurs œuvres, c’est le plaisir d’être en vie qu’ont exprimé jusqu’au bout ces fortes personnalités… Les réponses données par les interprètes de BÊTES DE SCÈNE à ces questions existentielles sont évidemment multiples, drôles ou profondes. J’ai souhaité qu’elles soient genrées car je pense que, hommes et femmes, nous n’avons pas le même rapport au temps, et pas les mêmes réponses. C’est une intuition mystérieuse, mais aussi une envie de laisser place à des paroles différentes, très intimes qui dépassent les enjeux du rapport homme-femme.
BÊTES DE SCÈNE
est un témoignage, après une quarantaine d’années consacrées à la danse, sur ce que représente pour moi, encore aujourd’hui, cet art du mouvement qui célèbre non pas la beauté des corps, mais la beauté de la vie. Une première étape du projet BÊTES DE SCÈNE a donnée lieu en novembre 2017 à la création d’une pièce interprétée par 7 danseurs d’une soixantaine d’années. BÊTES DE SCÈNE entre en 2019 dans une deuxième phase de création avec une proposition faite à 7 danseuses du même âge.
Jean-Christophe Bleton