Enfant de la médina de Casablanca, le chorégraphe Khalid Benghrib a assisté depuis son plus jeune âge aux fameuses « lilas », ces nuits rituelles d’invocation des génies, de guérison et de transe, qu’organisaient ses deux grands-mères héritières de grandes traditions soufies marocaines : les Gnawa et les Hamadcha. La jubilation de ces nuits d’extase ne l’a jamais quitté...
Arrivé à maturité de son art, il renoue avec cet héritage vivant et ouvre un grand chantier chorégraphique sur les gestuelles (parades, danses, transes) Gnawa et Hamadcha.
Après L’Haal, Q-a / Quotidien - aliéné est la deuxième réalisation de ce chantier : une méditation sur la perte de soi à travers la figure de Hachimo, l’errant Gnawa polychrome.