Avec le quintet Undivided, qui met en scène quatre performeur·e·s et un musicien, la danseuse et chorégraphe israëlienne Meytal Blanaru convoque des récits pour nous rapprocher les un·e·s des autres, renouer ce lien fragilisé par l’épidémie. Elle dessine avec les corps une zone de contact et de réparation pour « abattre délicatement les barrières invisibles qui séparent public et performeurs. » L’espace est nu, dépourvu d’accessoires ou autres dispositifs scénographiques de mise à distance et de théâtralisation, il s’agit de laisser place à l’émergence d’une communauté « indivisée ».

création 2021 - Première française