Espagne

Si le flamenco a ses étoiles, Rocío Molina est son météore. Impressionnante de précision, mélange d’ingénuité, de sensualité et de puissance, âgée de tout juste 30 ans, la chorégraphe andalouse ne cesse d’avancer à une vitesse vertigineuse.  

Quittant Málaga à treize ans, elle découvre le Japon et les États-Unis à dix-sept ans avec Maria Pagès, puis fonde sa propre compagnie à dix-neuf ans. Depuis elle cumule les prix les plus prestigieux et les honneurs de la critique new-yorkaise, partage la scène avec Belen Maya ou Israel Galván.
Avec Afectos, son dialogue avec la charismatique chanteuse Rosario “La Tremendita” fait résonner la fragilité de l’existence. Comment décrire ce que l’on ne voit pas ? Comment rendre visible, palpable, ce que l’on ne fait que sentir ? Afectos ou un voyage intime et vibrant au cœur des sentiments, des affects, à travers le silence, les vibrations, la voix et le corps. 

Rocío Molina, nouvelle étoile montante du flamenco, plusieurs fois primée frappe le public par son style éblouissant, saisissant panache de candeur et de puissance. Née à Malaga en 1984, elle commence la danse au Conservatoire à l'âge de 7 ans. A 15 ans, elle se produit déjà en soliste dans le monde entier. En 2001, elle fait partie de la compagnie de María Pagés,. Elle donne son premier spectacle, Entre Paredes, en 2005 puis signe El Eterno Retorno, basé sur des textes de Nietzsche, salué unanimement par la critique.

Idée originale 
Rocío Molina et Rosario « La Tremendita » 

Le site de la compagnie: ici 

Rocío Molina est artiste associée au Théâtre de Chaillot 
Avec l’aimable autorisation du Théâtre de Chaillot.
La Cie Rocío Molina bénéficie du soutien de l’INAEM

Spectacles en coréalisation avec le Pôle Culturel d’Alforville, direction Nora Gontharet.