Un homme et une femme dans un espace mais chacun dans son corps et dans chaque corps les organes. On entrevoit une présence. Est-ce qu’il y a quelqu’un ? Une personne ou un esprit. Un fantôme, peut-être. Une forme humaine sur laquelle se projettent des pensées, un corps auquel on prête des sensations, une animalité dont la subjectivité intrigue. La figure s’emploie à disparaître sous le regard d’une autre qui produit le récit de cette disparition.

Concordan(s)e est une aventure singulière entre un chorégraphe et un écrivain. Entre gestes et mots. Selon le principe établi, une commande est passée à un chorégraphe et un écrivain, qui ne se sont au préalable jamais rencontrés, pour une création commune et inédite qu’ils vont ensuite interpréter eux-mêmes.

L’objectif de ces rencontres est de susciter la curiosité, le regard critique, la découverte de nouveaux champs d’explorations. Les binômes dévoilent à chaque fois des formes inattendues, des créations originales pour offrir à cette expérience toute sa richesse et son caractère singulier.

Pour sa neuvième édition, le festival Concordan(s)e invite le binôme Fabrice Lambert (chorégraphe) / Gaëlle Obiegly.

Tout savoir: ici

Fabrice Lambert fonde, avec Yuha-Pekka Marsalo, l’Expérience Harmaat en 1996. Il est ensuite interprète au sein du collectif Kubilaï Khan Investigations, et auprès de Carolyn Carlson, Catherine Diverrès, François Verret, Emmanuelle Huynh et Rachid Ouramdane.
Depuis 2000, Fabrice Lambert dirige seul l’Expérience Harmaat. Ces pièces ont été présentées en France et à l’Etranger, notamment : Théâtre de la Ville - Paris, Les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, le CDC Toulouse, le Festival de Marseille, le Centre National de la Danse, la Biennale de la danse de Lyon, La biennale de Venise, L'Agora de la danse – Montréal, Tanzquartier – Vienne...
Fabrice Lambert est actuellement en résidence longue au Centre National de la Danse – Pantin.

Gaëlle Obiégly est née à Chartres en 1971 et d’autres fois ailleurs. Elle a passé une enfance désagréable en Beauce, une adolescence communiste à St-Germain-en-Laye, une post adolescence appliquée (histoire de l’art) à Paris, une jeunesse désoeuvrée à New York, puis a recommencé à étudier (le russe), a exercé toute sorte de métiers ingrats, a vécu beaucoup la nuit (dehors) - avant de ne plus vouloir qu’écrire.
A présent, elle vit et travaille à Paris. Son premier roman, Petite figurine en biscuit qui tourne sur elle-même dans sa boîte à musique, fait le portrait d'une jeune femme dans une Russie littéraire (L'arpenteur-Gallimard - 2000). Elle publie aussi Le Vingt-et-un août (2002), Faune (2005), un étonnant bestiaire intime. En 2011, elle propulse le lecteur dans un monde fantasmagorique, celui du Musée des valeurs sentimentales (Verticales), et en 2013 avec Mon prochain (Verticales).

Festival Concordan(s)e En partenariat avec la Fondation Camargo. 
Concordan(s)e est soutenu par le département de la Seine-Saint-Denis, le Conseil régional d’Île-de-France, la DRAC Île-de-France - ministère de la Culture et de la Communication, Beaumarchais-SACD, la Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit (Sofia), le Centre national du livre (CNL). L’association indisciplinaire(s) bénéficie de la permanence artistique et culturelle de la région Île-de-France.

Un spectacle en coréalisation avec Concordan(s)e, direction Jean-François Munnier