Catalogne Espagne

S’appuyant sur la vie et l’oeuvre de Pablo Picasso, Los Pájaros Muertos met en scène, à partir du tableau éponyme, un champ allégorique de guerres, de voyages et d’amours. Entre danse contemporaine et répertoire traditionnel, images fortes et chorégraphies amples, Marcos Morau convoque les fantômes de Hitler, Garcia Lorca, Thomas Bernhard, Marilyn Monroe ou encore Mussolini, oiseaux-morts qui ont tous été aux avant-gardes, désastres, espoirs et échecs du XXe siècle. Le sexe, l’art et la mort construisent un retable d’images évocatrices de la passion avec laquelle le peintre a toujours travaillé. 92 ans d’une vie sont ainsi brossés tel un portrait expressionniste. Se dessine en filigrane un paysage humain grostesque.

Marcos Morau est né à Valence en 1982. Diplômé de l'Institut du théâtre de Barcelone, il complète ses études au conservatoire supérieur de danse de Valence et au Movement Research de New York. En 2005, avec d'autres artistes, il crée le collectif  interdisciplinaire La Veronal. Objectif : trouver de nouveaux supports expressifs et de nouvelles références culturelles employant un langage narratif, dans l'idée de constituer des espaces artistiques globaux. La Veronal réalise un certain nombre de travaux qui, partant d'un pays ou d'une ville du monde, créent une analogie entre la danse et la géographie. Ses créations obtiennent de nombreuses récompenses à l'échelon national et international. La formation commence ensuite à exporter son concept dans d'autres compagnies, avec lesquelles elle collabore. En 2013, Marcos Morau remporte le Prix national de danse.

Tout savoir sur la compagnie: ici

Avec le soutien de l'institut Ramon Llull

Un spectacle en coréalisation avec
Fontenay en Scènes – direction Evelyne Biribin