YK Projects - 2016
1ère en France

Quelles traces garde notre corps des douleurs et traumatismes passés ? Comment parler de ces blessures lorsque l’on ne trouve pas les mots ? Qudus Onikeku poursuit ses recherches autour de la capacité de stockage émotionnelle du corps. Il interroge notre mémoire charnelle et la façon dont nos corps s’expriment en gardant le souvenir des traumatismes passés que l’on s’est efforcé d’oublier.
Il construit une fiction pour six danseurs-interprètes et une conteuse, entre narration, chants et mouvements. La puissance de la chorégraphie est rythmée par le récit d’histoires personnelles, des témoignages brefs et incisifs. Dans un décor qui gomme tout contexte temporel et géographique, les corps transforment les souvenirs lourds et étouffants en une danse brute et incandescente.
Rencontre du présent et du passé, WE ALMOST FORGOT est une expérience de catharsis qui transcende par le geste la douleur inexprimée dans un élan libérateur d’une grande intensité.

What traces does our body hold of past pain and trauma? How do we speak of these injuries when we lack the words to do so ? Qudus Onikeku pursues his research on the body’s capacity for emotional storage in a fictional performance for six dancers and one storyteller. Through narration, song, and movement, the power of the choreography is structured by personal stories and incisive testimonies.