Autour de la création Larsen C de Christos Papadopopulos, cet atelier questionne l’intention que porte l’artiste à l’espace qui l’entoure, cet espace qui l’amène à se déplacer et exister.
« Comment la pensée peut-elle amener le mouvement et comment celui-ci peut-il dévoiler l’être humain à travers l’artiste ? Comment
une moindre variation peut-elle engendrer un changement important ? En maintenant l’attention sur nos pensées et mouvements infimes, nous travaillerons sur une étude du mouvement axée sur le regard et le visage, en utilisant un discours intérieur plutôt qu’un mouvement de l’extérieur.
En partant des exemples de groupes d’animaux (oiseaux/poissons), nous questionnerons la coordination collective non pas comme un déplacement mais comme l’aboutissement d’un échange et d’une compréhension. »

Pour lire l'article, téléchargez le supplément des Inrockuptibles