Sur quoi nous appuyons-nous –pour agir, penser, danser...?

Penser l’appui, c’est se pencher sur la façon dont le corps s’érige et se met en mouvement, en interaction constante avec son environnement. C’est également penser les différents supports à partir desquels, dans tous les domaines, des « relations d’appui » nous permettent d’avancer, d’inventer.

Mais en une époque où les certitudes se fractionnent, où les maîtres ont disparu, où les idéologies vacillent, les appuis n’ont rien d’évident : pouvons-nous trouver des repères stables, des socles assurés ? Derrière l’appui, c’est le vertige qui pointe…

Dès lors, c’est bien d’inventer des appuis qu’il s’agit dans ce numéro, en accueillant la fragilité de ce processus : l’expérience des danseurs, leur créativité dans la construction d’appuis qui ne sont jamais acquis nous ouvrent la voie pour penser l'appui comme une aventure subtile et risquée, entre appuyer et suspendre, s’ancrer et perdre pied, fixer et « tricher » avec la fixation. En invitant chacun de nous à partager ce questionnement existentiel : interroger nos appuis et nos manques d’appui, c’est déjà les remettre en jeu…