Ce numéro est épuisé. Il n'est plus vendu à l'unité mais est accessible dans l'étui n°4 (qui regroupe les numéros 26 à 30, au prix de 25€.) ainsi que sur Cairn.

Est-ce qu'un danseur prend des risques ?
Lesquels, et pourquoi ?

Pour ce nouveau numéro, nous avons demandé à plusieurs artistes de nous dire ce qui, dans leur travail, était pour eux une prise de risque. Ils nous décrivent des mises en danger physiques, sociales ou politiques, ainsi que des risques moins évidents, des bouleversements sensibles : le risque d'improviser ; de faire entendre sa voix ; de modifier sa façon d'observer un événement…

Nommant ces zones à risque, les danseurs nous livrent des portraits intimes : avec la problématique de la mise en danger, c'est la question de l'engagement qui jaillit. Ils nous parlent de ce qu'ils ne veulent pas renier, de ce qui les met en mouvement.

Cependant ces témoignages sont aussi traversés de tensions : si un risque n'est pas voulu, mais subi, alors l'exaltation de la découverte ne fait que recouvrir une oppression.

Ces textes font ainsi surgir, avec force, la question du statut des danseurs, de leur précarité, de leur rapport au droit et à la santé : prendre des risques, nous rappellent-ils, implique la liberté de choisir.