Trois personnalités majeures de la danse en France, Françoise Dupuy, Ingeborg Liptay et Susan Buirge, nous parlent de leur travail et de leurs expériences. Il s’agit d’évoquer les recherches exceptionnelles et fondatrices qui ont eu lieu il y a 40, 50, 60 ans et dont on ignore presque tout.

Mais il s’agit d’abord de recueillir une parole d’aujourd’hui, et de poser les problèmes actuels. Qu’est-ce qui fait qu’un parcours d’artiste se construit, se poursuit, sur plusieurs dizaines d’années ? Comment le « moment chorégraphique » que nous vivons peut-il être mis en perspective ?

La danse et le rire

Ce thème a de quoi surprendre : la danse, si elle est liée à la joie et au sourire, n’apparaît que rarement « comique ». Et pourtant… Le burlesque est un style éminemment chorégraphique ; les pensées de la danse et du rire se rejoignent souvent ; et le rire fuse dans les studios, en période de création, face à une trouvaille ou une maladresse révélatrice.

On apprendra aussi que dans l’art des temples du Kerala (Inde), c’est par un éclat de rire que le spectacle commence… Danse et rire entretiennent un dialogue singulier, en tant qu’expressions fondamentalement corporelles, déployant un rapport particulier à la raison et à l’émotion.