En 1994, Merce Cunningham cite la vidéo-danse parmi les quatre grandes découvertes de sa carrière. Cette soirée de courts-métrages se penche sur l’influence du chorégraphe dans le domaine de la chorégraphie créée spécifiquement pour la caméra. Née de sa volonté de rompre avec les codes de déplacements dans l’espace, ainsi qu’avec la façon dont le spectateur visionne la danse, l’arrivée de la vidéo analogique a signalé une nouvelle ère de création à l’écran.
Il est rare de voir projeté les court-métrages du chorégraphe américain, cette soirée unique est l’occasion de découvrir son travail en collaboration avec des réalisateurs proches et de revoir les danseurs de sa compagnie.

En écho au Portrait Merce Cunningham présenté par le Festival d’Automne à Paris (sept-déc 2019).