Lisi Estaras, aux origines argentines, revient au tango pour mieux en déconstruire les rigoureux codes.
Aux sons métissés et instables d’Eduardo Rovira, The heart is the muscle we like to work out malaxe le tango pour en extraire un langage chorégraphique à la physicalité brute et clownesque, inspirée de l'Art Brut.
Un défi irrigué par une recherche sur le mouvement où pensées et sentiments chaotiques se traduisent en un langage dansé.

Argentine / Israël / Belgique - 2020