Avec rain, Meytal Blanaru puise son inspiration dans un souvenir d’enfance.
En questionnant le conformisme ambiant lié aux identités de genre, l’objectivation du corps féminin et la prédominance du regard masculin dans nos cultures, rain marque une tentative personnelle de l’artiste pour s'en extirper.
Défiant le public droit dans les yeux, les pieds cloués au sol, la chorégraphe nous hypnotise par les détails fascinants du corps en mouvement et de sa transformation.

Israël/Belgique - 2020